l'atelier à son début, il y a deux ans, quand il me restait quelques mêtre carré...

Du bois à l’écriture : épisode 2

Rappel des faits :

Nous en étions là, avec un beau carrelet ré-assemblé…

Carrelet Padouk Erable etape 1
Premier collage des lamelles, une de chaques essences…

Il faut maintenant faire une nouvelle opération de dé-lignage, en prenant la même épaisseur que précédemment, ici, 2mm.

Les nouvelles lamelles qu'il va falloir ré-assembler pour former le carrelet
Les nouvelles lamelles qu’il va falloir ré-assembler pour former le carrelet

Je colle le tout en prenant soin de mettre le padouk sur l’érable (tête-bèche), et c’est reparti pour 24 heures de séchage sous presse.

Le damier commence à apparaître… 

mais en gros plan la colle ce n’est pas beau… Il faudra la retirer.

Nous avons maintenant un damier « dans la longueur » mais pas dans la largeur (on le voit bien sur le côté gauche de la photo qui comporte toujours l’alternance des lignes)

J’effectue ensuite une coupe transversale du carrelet, toujours avec une largeur de coupe de 2mm.

IMG_6154
Dernière coupe du carrelet qui me permettra de reformer un damier sur toutes les faces
Après avoir recollé la cinquantaine de morceaux……………. On a de la colle plein les doigts !

Je remet sous presse pour 24h…

IMG_6156
Carrelet reformé, le damier est maintenant présent sur les quatre faces
Voilà, la matière première est prête pour le tournage !

J’ai déjà passé environ 4 heures pour les différents collages et découpes, et pour l’instant, nous sommes loin du stylo !

Rassurez-vous, nous allons entamer le vif du sujet dans un prochain article.

A bientôt !

Julien Levecque

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *